Rosaire MALONGA : "On doit gagner match après match... On veut atteindre les play-offs"


Rosaire MALONGA réalise sa première saison "professionnelle" sous nos couleurs de l'UB Chartres Métropole. Son intégration à cet univers se passe plutôt bien. A seulement 21 ans, il réalise jusque là une saison correcte avec un temps de jeu limité, et un apport défensif important.

Ses statistiques à ce jour sont de 2,2 points par match, 0,8 rebond, 1 passe pour 1,6 d'évaluation en 8 minutes de temps de jeu. Il n'hésite pas à prendre ses responsabilités de temps à autre pour faire la différence offensivement, comme ce week-end face à Orchies avec deux tirs primés réussis consécutivement.

 

Revenons sur son interview avant le match face à Orchies.

Comment on peut analyser ce début d’année 2017 ? On enchaine entre des séries positives et négatives (2V, 5D, 2V)…

Nous devons rester sur cette dynamique. On a besoin de faire des séries sur la phase retour. Les 5 défaites se jouaient à des détails. Je ne pense pas qu’il y ait eu un changement dans la préparation. On a toujours abordé les matchs de la même façon. On ne doit pas faire en fonction des adversaires. On arrive à un stade de la compétition où on doit gagner match après match. Le championnat commence à se resserrer, c’est une source de motivation. On veut atteindre les play-offs, et ça passe forcément par de bons résultats.

Selon toi, quel objectif pouvons-nous nous donner et atteindre d’ici la fin de saison régulière ?

Finir dans les 8 premiers, et avoir un bilan de victoires positifs. Il reste 9 matchs, il faudrait un bilan de 6 victoires pour 3 défaites. Il faut gagner tous les matchs à domicile, et tenter des coups chez les « gros » du championnat comme Quimper et Rueil. On a fait de bons matchs grâce à l’aide du public, c’est un apport supplémentaire indéniable. Ça nous pousse à nous surpasser. On l’a remarqué que dans les moments importants, ça fait la différence.

Que penses-tu de ta première année professionnelle avec l’UBCM, qui correspond encore à une année de formation ? Quels sont tes axes d’amélioration pour encore progresser d’ici la fin de saison ?

C’est vraiment la 1ère année où j’ai des responsabilités, des tâches défensives précises. J’essaye d’apporter quelque chose en plus sur le jeu rapide. Je suis libre dans mon jeu, ça me plait de prendre mes responsabilités. Ça me fait progresser d’affronter chaque week-end des meneurs de top-niveau.
Et j’apprends beaucoup au quotidien aux côtés d’Olivier ROMAIN. Il a été nommé comme meilleur meneur de la moitié de saison, ce n’est pas pour rien. Pour progresser, j’ai besoin d’un peu plus de caractère sur le terrain, mieux gérer l’équipe sur l’animation du jeu. Et je dois travailler encore plus mon agressivité défensive pour apporter un plus à l’équipe.